Nicolas Zahar - Election Législative 2017

Comté de Menton - Canton de Tende - Comté de Tende La Brigue - Alpes Maritimes - France

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Orientations fiscales et modèle social

On l'oublie trop souvent mais l’État c'est nous:

Le patrimoine moyen des Français, par ménage, serait d'environ 250.000 € (constitué de 2/3 d'immobilier, 15% de dette publique Française,... ); ainsi les ménages Français seraient parmi les plus riches ménages aux mondes: alors de quoi se plaint on ? ;-)
Leurs patrimoines cumulés dépasseraient les 10.000 milliards d'€, net de dettes en comparaison du patrimoine des collectivités publiques (l’État Français au sens larges avec les collectivités locale) qui serait lui du quart, soit 260 milliards d'€ pour 3.000 milliards € de dettes (soit 11.5 fois plus de passif que d'actifs et un niveau d'endettement deux fois supérieurs à celui des ménages Français qui détiennent d'ailleurs la moitié de la dette de l’État au sens large).
Rappelons que si le taux de prélèvement est parmi les plus élevés et hallucinants au monde, les recettes publiques ne sont que de 588 milliards d'€ (avec une progression fulgurante et exponentielle durant ce dernier horribils et miserabilis quinquennat socialiste) pour plus de 3.000 milliards de dettes soit en réalité près de 150 % du PIB (outils de comparaison d'ailleurs absurde inventé par un fonctionnaire Français et exporté partout ici-bas) et plus de 5 fois les recettes fiscales totales annuelles donc (comparaison plus pertinente me semble t'il).
Bref ! Avec plus 5.5 millions de fonctionnaires pour moins de 4 millions d'employés dans l'agriculture et l'industrie (réunies)..Et l'idée d'un revenu universel...Cherchez l'erreur !

En supprimant le RSA-RMI (actuellement financé par la dette qui pèsera sur les générations futures) par le remplacement d'une allocation TEMPORAIRE de solidarité (ATS), versée contre service rendu à la collectivité, on fera de telles économies que l'on pourra supprimer la CSG-CRDS sur les salaires et revenus professionnels (qui est un impôt injuste, car c'est un impôt sur l'impôt) avec en contre-partie la  durée légale de travail: les 40 heures indispensables à l'organisation du travail dans nos usines, de nos entreprises et surtout de la fonction publique (afin de la rendre plus rentable et moins onéreuse donc économies pour l’État et le contribuable): de plus le lien social dans le travail se trouvera renforcé. Faut-il rappeler que le lien social s'exerce surtout à travers le travail, à tel point que la majorité des couples et des liens amicaux apparaissent au travail: les 35 heures sont davantage une source de stress et de fatigue, qu'une bonne idée pour la vie et l'organisation de nos entreprises et des salariés.

Moins d'assistanat obligera chacun à travailler, à occuper des emplois supposés pénibles (qui ont peine à trouver des candidats), à favoriser l'esprit d'entreprise...Bref ! La dignité, plutôt que l'oisiveté et l'isolement.

Nos entreprises gagneront en productivité pour nous ramener au niveau de l’Allemagne et celles-ci pourront investir alors dans l’outil de travail et la recherche, en vue d'augmenter la valeur-ajoutée: plus compétitives, plus rentables, elles embaucheront et les recettes fiscales augmenteront. la suppression de la CSG-CRDS augmentera le pouvoir d'achat des salariés. La hausse de la TVA, indispensable à la taxation des produits importés, sera aussi partiellement absorbée par nos entreprises grâce à leur gain de productivité.

la suppression de la majeur partie des niches fiscales augmentera les recettes fiscales en vue de rembourser notre Dette devenue insupportable.

BREF! IL NOUS FAUT DÉFAIRE TOUT CE QUE LA GAUCHE A FAIT.