Nicolas Zahar - Election Législative 2017

Comté de Menton - Canton de Tende - Comté de Tende La Brigue - Alpes Maritimes - France

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Un candidat praticien du droit au service de la France et des Français

NOS PROPOSITIONS INSTITUTIONNELLES sont voulues dans l'intérêt supérieur de la Nation et des générations futures, à savoir nos enfants. Nous ne pouvons accepter que la Nation se délite au profit des régions et de l’Europe.

La France est une, indivisible et irrévocable.

Réduire le nombre de députés à 1 par département afin que nos élus au scrutin uninominal à deux tours répondent personnellement de leur vote devant leurs électeurs sans le soutien d'aucun parti politique; plutôt que devant les instances nationales des partis politiques. Chacun de nos députés représenterait aussi les Français de l'étranger: celui de notre circonscription représenterai les Français de MONACO, par exemple; celui de Guyane représenterai les Français d'Amérique latine; celui de Saint Pierre et Miquelon et des Antilles, les Français d'Amériques du Nord, celui de la Nouvelle-Calédonie, les Français d'Australie, celui de la Réunion, les Français de l'Afrique sub-saharienne, etc... Nos députés pourraient avoir la responsabilité d'un orphelinat afin de faire d'eux des pères de la nation.

  • Réduire le nombre de sénateurs à 100 élus au suffrage universel direct, à la proportionnelle intégrale avec pour seule circonscription la FRANCE : 1% = un siège (avec ou sans parti); le mandat sera donc national et non quasi-impératif; sans obligation de parité.
  • Suppression des Conseils Régionaux (des Régions, sinon à titre géographique, culturelle, historique dans un but essentiellement touristique)
  • Suppression des Conseils Généraux pour des conseils départementaux: seul un représentant par commune de plus de 2.000 habitants par département au sein d'un Conseil général, agissant au côté du Préfet. Une préfecture par département avec suppression des sous-préfectures.
  • Le refus des normes européennes étouffantes, absurdes et suicidaires. Celles-ci inondent notre Assemblée Nationale et la transforment en une simple Chambre d'enregistrement docile et déconnectée de notre peuple. Il faut que les élus rendent compte au Peuple. Les directives européennes émanent de fonctionnaires soumis à d'obscurs groupes de pression, pour qui les démocraties et les nations représentent un obstacle. Nos députés européens sont là pour cautionner cette farce et bénéficier d'indécentes rémunérations. A ce titre, d'ailleurs il faudrait ramener leur nombre, dans un premier temps, à 1 par million d'européen, élu au suffrage national direct proportionnel, soit 67 députés Français.

INTERDIRE le cumul des mandats et limiter le nombre d'élections par mandat à 2, afin d'éviter la constitution de baronneries, où par exemple le député est Maire et plein d'autres choses encore....Avec un frère, une sœur ou une femme sénatrice: Si les électeurs s'en satisfont...Après tout on a les hommes politiques que l'on mérite. Une élection à un mandat rémunéré doit automatiquement provoquer la démission de la fonction publique du candidat.

Suppression des Conseils Généraux et Régionaux au profit de la pérennité de nos communes paroisse. L'existence de ces collectivités locales et territoriales dissout les responsabilités des politiques et les prérogatives finalement des élus, en particulier des maires les plus directement confrontés à leurs administrés. Les électeurs n’entendent plus rien à cette superposition de puissances publiques couteuse et peu efficace; et cela risque de détourner au final les français des élections et des élus. Trop d'élus inefficaces et trop coûteux.

Je souhaite que soit inscrit dans la constitution nationale le caractère irrévocable de notre religion comme étant celle de la grande majorité des français (cf. Bonaparte) et que soit réaffirmé le caractère protecteur de la France à l'endroit des catholiques du monde entier (cf. St Louis), et en particulier des 15 millions chrétiens d'orient qui héroïquement résistent, dont la moitié sont Catholiques.

  • RESTAURATION du service national obligatoire d'un an (avec la possibilité de le répartir en 3 périodes maximum), non obligatoirement militaire.
  • Je m'oppose à la présence des femmes au sein de nos troupes de combat.
  • Je m’oppose vigoureusement à toutes judiciarisations dans notre Armée. La guerre, ses circonstances et les conséquences particulières ne peuvent souffrir une saisine des tribunaux civils, sauf crimes de guerre.

L'éducation découle de l'autorité parentale, l'enseignement de l'instruction publique et la formation des praticiens.

  • Reformer l’Éducation Nationale et remplacer la chose par l’Instruction PUBLIQUE, l'éducation doit relever de la responsabilité des parents: nous ne pouvons laisser l'éducation de nos enfants à des fonctionnaires sortis de l’école qui n'ont connu que l’École. Le "gros mammouth" est devenu une institution injuste, orientée politiquement à gauche (donc anti Française et anti-Catholique), ruineuse et inefficace (avec un niveau de paupérisation qui s'accroit aussi vite que la bêtise des enseignants eux-mêmes depuis 1968); ces "enseignants" sont absolument déconnectés du secteur marchand au profit; ils y sont même absolument hostile à tel point que ce million et demi de fonctionnaire (la plus grande et couteuse armée au monde) est un vrai boulet au développement économique, spirituel, humain de notre nation; ils en sont encore à Marx. Il nous faut investir dans une vraie "formation professionnelle"" au service de notre compétitivité et de notre politique pour l'emploi. Il faut que le drapeau français soit remis sur tous les bâtiments scolaires et que la Marseillaise soit chantée une fois par semaine dans les écoles. PROMOUVOIR L'ESPRIT D'ENTREPRISE, d'indépendance et d'autonomie dès le collège par des intervenants extérieurs. Il faudra veiller à dés-endoctriner les programmes scolaires, au profit de la découverte et de l'amour de notre histoire, de notre foi et de notre génie. Enfin nous revaloriserons les métiers manuels au détriment des filières surchargées et inutiles. Promouvoir la découverte de plusieurs langues étrangères, et non d'une langue exclusive étrangère comme l’anglais (langue loin d'être aussi universelle que la pensée unique le voudrait)
  • La francophonie est un enjeu majeur et doit être préservée au sein des institutions internationales.

Poursuivre les réformes engagées pour une justice plus lisible et accessible au justiciable, qui mérite davantage de moyens. Si celle-ci devait finalement devenir indépendante du politique, il serait souhaitable que les responsables judiciaires soient en partie élus par un collège de grands électeurs. Réformer le statut des auxiliaires de justice en les contrôlant et sanctionnant davantage: liquidateurs judiciaires, tuteurs...Supprimer définitivement les charges d'avoués près les Cours d'appel et les administrateurs judiciaires au profit d'avocats spécialisés. NOTRE JUSTICE AUJOURD'HUI BRILLE PAR UN LAXISME CRIMINEL  ou PAR DES PRISONS PARFOIS INDIGNES DE NOTRE NATION ! C'est encore par le travail et la charité que nous devons réinsérer ceux des Français qui peuvent l'être; pour les étrangers retour immédiat au pays avec confiscation de leur bien à concurrence des peines, amendes et dédommagements, qu'ils aient des enfants ou pas, en France.

Abrogations des nombreuses lois portant atteintes à la Liberté de parole, comme la loi Fabius-Gayssot, suppression des lois sur les discriminations positives et les quotas.